• Audrey Anne Blanchet

Comment les biais inconscients influencent-ils les processus de recrutement ?


Les biais inconscients

Notre cerveau capte à chaque seconde une multitude d’informations. Il analyse automatiquement les informations et crée des raccourcis pour nous permettre de bien fonctionner.

Le biais inconscient est un raccourci que notre cerveau fait en fonction de nos expériences personnelles, de nos valeurs et notre environnement.

Ainsi dès qu’on voit quelqu’un ou quelque chose, notre cerveau lui attribue inconsciemment certaines caractéristiques. C’est ce que l’on appelle les biais inconscients. Les biais inconscients sont influencés par plusieurs facteurs tels que l’âge, les capacités physiques ou mentales, la religion ou encore l’apparence physique. Ils influencent donc nos comportements, nos décisions et nos jugements qu'on le veuille ou non.


L’influence sur le processus de recrutement

Les biais inconscients peuvent ainsi entraver l’accès aux opportunités professionnelles et avoir des effets préjudiciables sur les individus, notamment à travers les processus de recrutement. Voici des exemples où peuvent interférer vos biais inconscients.

  • Rédaction de la définition de profil de poste

  • Constitution du comité de recrutement

  • Analyse des candidatures

  • Attitude face à une personne candidate lors d’une entrevue

Développer des bonnes pratiques

Pour favoriser l’équité, la diversité et l’inclusion en emploi, il est nécessaire de questionner l’influence que peuvent avoir les biais inconscients sur les processus de recrutement.


Faire une introspection personnelle ou organisationnelle est la meilleure avenue pour améliorer ses pratiques. Débuter en se posant des questions introspectives pour mettre au défi nos habitudes et nos façons de faire est un moyen efficace pour entamer cette démarche. Évidemment, cet exercice peut être inconfortable et déstabilisant. Cependant, retenons qu'il n'y a pas de transformation sans déstabilisation !


Envie de passer à l’action ? Voici quelques pistes de réflexion !

  • Est-ce que j’ai tendance à me fier à ma première impression?

  • Est-ce que j’ai tendance à accepter les opinions contraires aux miennes ?

  • Est-ce que j’ai tendance à écarter certaines candidatures en raison de mes croyances ou opinions (coût associé à l’intégration des personnes issues de l’immigration, ayant un handicap, etc.) ?

  • Est-ce que j’ai des idées préconçues de ce qu’est un « bon gestionnaire »?

  • Est-ce que j’ai tendance à m’entourer de personnes qui ont un profil similaire au mien ?

 

Références

Biais inconscients et recrutement, Girier, Lamouri et Pulido

Biais inconscients et recrutement, OBVIA

Racisme systémique en recrutement : une bonne et une mauvaise nouvelle, Isarta

L'IA pour réduire les biais en RH, Airudi

52 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout