top of page
  • Photo du rédacteurAudrey Anne Blanchet

L'incivilité vs le harcèlement : quelle est la différence?

Dernière mise à jour : 18 oct. 2023



Dans un contexte de travail, il peut être difficile d'évaluer la différence entre une situation de harcèlement et une situation d'incivilité. C’est bien normal! Il est donc nécessaire de bien exposer les critères qui définissent l'incivilité et le harcèlement.


L'incivilité

L'incivilité un comportement ou une attitude, conscient ou non, qui déroge au code de conduite dont s’est doté un groupe. Cela peut créer un inconfort important sur le climat de travail et peut avoir un impact négatif sur le moral des personnes, l’efficacité, la productivité, la motivation et le climat général de travail.


Ces dérogations au code de conduite peuvent se manifester par des actions posées ou par l’absence d’action. Généralement, l’absence d’action se manifeste par l’exclusion d’une personne. Bien que ces comportements puissent paraître comme étant banals ou anodins, il n’en demeure pas moins qu’ils peuvent embrasser, blesser et affecter considérablement la personne visée.


Par exemple,

  • Parler dans le dos d’une ou un collègue

  • Dévisager quelqu’un

  • Faire un reproche à une personne devant un groupe

  • Consulter ton téléphone quand quelqu’un nous parle

  • Retenir volontaire des informations sur un projet ou en vue d’une réunion

  • Interrompre ou s’imposer dans une conversation


Le harcèlement au travail

Contrairement à l'incivilité, le harcèlement au travail est défini clairement dans la Loi sur les normes du travail.


Le harcèlement est une conduite vexatoire qui se manifeste soit par des comportements, des paroles, des actes ou des gestes répétés

  • qui sont hostiles (agressifs, menaçants) ou non désirés;

  • qui pourraient vraisemblablement offenser ou humilier la personne employée;

  • qui pourraient menacer ou intimider l’employé;

  • qui portent atteinte à la dignité ou à l’intégrité psychologique ou physique de la personne employée;

  • qui entraînent un milieu de travail néfaste pour la personne employée.

Un point commun : le caractère hostile et non désiré

Le harcèlement et l’incivilité partagent ainsi le caractère hostile et non désiré d’un geste, d’un comportement ou d’une parole. Pour qualifier un geste, une parole ou un comportement de harcèlement, il faut qu’il atteigne un certain seuil de gravité. Cela peut se détecter par le caractère répété du comportement, l’effet néfaste sur les conditions de travail et l’atteinte à l’intégrité physique ou psychologique de la personne.


Le rôle de l'enquêteur en harcèlement au travail

Pour protéger les travailleurs et travailleuses, la Commission des normes du travail a mis en place un processus spécifique de traitement des plaintes en matière de harcèlement psychologique.


En cas de plainte en harcèlement au travail, un enquêteur peut être désigné pour supporter le processus de traitement de plainte. Tel que défini par la Commission, son rôle consiste à

  • « déterminer si les faits au dossier sont pertinents et suffisants pour justifier que la Commission représente le salarié devant le tribunal;

  • déceler les possibilités d’une entente entre l’employeur et le salarié en vue d’un règlement respectant leurs intérêts;

  • promouvoir la prévention du harcèlement psychologique tout au long de la réalisation de son mandat. »


 

Ressources




Comments


bottom of page